Apprentis d'Auteuil

Apprentis d’Auteuil participe au karaoké géant de l’Opéra Comique

Découvrez la vidéo réalisée par un groupe de jeunes des établissements Saint-Philippe (Meudon, 92), dans le cadre du projet OpéraOké.

Il y a quelques mois, l’Opéra Comique a invité tous ceux qui « souhaitaient s’amuser et partager une émotion lyrique » à réaliser une vidéo pour le karaoké géant du 18 juin dernier, prévue à l’occasion de la fête de la musique. Les trois vidéos les plus émouvantes, les plus drôles, les mieux chantées pouvaient gagner deux places pour un opéra de la saison 2017 au choix.


Une opportunité unique de mélanger art lyrique et art de rue

Joe, un intervenant des établissements Saint-Philippe, s’empare du jeu, et raconte  : « La première idée qui m’est venue fut de mélanger l’opéra traditionnel avec un autre genre musical. Une fois la chanson choisie, « L’air du muguet »,  je me suis mis au travail. Deux jeunes se sont démarqués par leur motivation pour le projet : Claudi et Isaak. Nous nous sommes accordés pour nous voir, quelques heures chaque soir, pendant deux semaines pour répéter et apprendre à chanter le plus juste possible. Le travail de composition a commencé à ce moment-là, une version rap et une autre avec piano, mais les mélanges ne fonctionnaient pas et restaient encore trop conventionnels.

L’osmose inattendue entre opéra, rap et danse africaine

C’est en participant à une activité de danse africaine, et en voyant les jeunes danser sur des rythmes de percussions que l’idée du clip et de la musique m’est venue : une osmose se créait entre la danse, la musique africaine et le rap. J’ai décidé de poser des chants d’opéra sur ces percussions. Tout s’est alors très vite enchaîné, la musique a été composée en deux heures avec Claudi et Isaac. Pendant une semaine, les deux jeunes ont travaillé leur chorégraphie avec le groupe. Le clip a été tourné et monté, non sans mal et sans grand moyen, mais avec beaucoup de générosité de la part des autres jeunes et des animateurs de la fondation, dont beaucoup n’avaient jamais vu un opéra de leur vie. »

Un univers jusqu’ici inconnu, à portée de main des autodidactes

Les jeunes ont pu découvrir un univers classique, qui leur semblait inatteignable : « Durant le projet, Claudi a perfectionné son oreille et s’est surtout  ouvert à ce qu’il ne connaissait pas et qui lui paraissait si loin de lui, l’opéra. En le quittant à la fin de ces cours, avant qu’il ne parte en vacances, il fredonnait le « Duo des fleurs » de Lakmé.

Quant  à Isaak, il est venu emprunter un synthétiseur à l’atelier de MAO (musique assisté par ordinateur). Me voyant jouer du piano et de la guitare durant le projet, il a naturellement posé ses doigts sur les instruments, et compris que ce qui lui semblait impossible de jouer, ne l’était que dans son imagination. En pratiquant un peu chaque jour, l’impossible devenait juste « une blague », pour reprendre ses mots. J’en ai tiré une grande force, et par l’altruisme et la motivation des jeunes, j’ai parfois l’impression d’être privilégié. Ce fut une belle aventure que nous espérons tous rééditer. »

Une reconnaissance du travail accompli et un final mémorable

La vidéo produite par les jeunes de Saint-Philippe été saluée à la fois par l’Opéra Comique, dans une lettre à destination des compétiteurs « Vos efforts, au-delà de la qualité de vos réalisations (mention spéciale aux Apprentis d’Auteuil qui se sont mis d’eux-mêmes hors catégorie et qui donc bénéficieront d’un traitement spécial) ont contribué au succès en ligne de l’Opéraoké. », mais aussi par la Ministre de la Culture, qui a cité les jeunes d’Apprentis d’Auteuil, lors de son discours pour la fête de la musique.

La vidéo des jeunes de Saint-Philippe a été diffusée lors de l’événement du 18 juin, qui a eu lieu à la FanZone du Champ de Mars, en présence d’un chœur et de deux solistes. Le public, constitué de milliers de personnes, jeunes et moins jeunes, a repris à l’unisson des extraits de Carmen, de la fille de Madame Angot et de Ciboulette, dont les paroles s’affichaient sur des écrans géants.

Bravo aux acteurs de ce beau projet !

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.