Apprentis d'Auteuil

Spectacle-hommage à Nelson Mandela par les jeunes d’Orly

MadibaDébut juin, trente et un enfants des établissements d’Orly ont retracé la vie de Nelson Mandela sur scène. Une manière de rendre hommage à une des grandes figures du XXème siècle. Spectacle déjà donné l’an passé, le scenario, la mise en scène et les costumes ont été revus cette année pour s’adapter aux talents des enfants, dont certains sont époustouflants. Hommage récompensé : les enfants ont été invités à rencontrer Ndaba Mandela, le petit-fils de « Madiba ».

Les 1er et 2 juin, près de 300 personnes étaient réunies au théâtre Le Tarmac à Paris (XXème) pour assister à la première de Madiba, un spectacle retraçant la vie de Nelson Mandela, interprété par une trentaine d’enfants de l’école Poullart des Places et de la MECS Saint-Esprit d’Orly (94). De son enfance dans une province du Cap à son élection comme premier président noir d’Afrique du sud, en passant par son combat contre l’apartheid, les jeunes comédiens ont mis en scène, sous forme de tableaux mêlant judicieusement danse, chant ou vidéo, les moments clés de cette vie hors du commun.

« Nous avons choisi de retracer la vie de Nelson Mandela pour les valeurs d’égalité, de fraternité qu’il incarne et pour son combat en faveur des droits de l’Homme », explique Brigitte Langlais, orthophoniste et co-metteur en scène du spectacle.

« Ce que je préfère dans le spectacle, c’est danser et chanter, explique Océane, 10 ans quelques minutes avant de monter sur scène. Au début, je ne connaissais pas la vie de Nelson Mandela. Avec le spectacle, j’ai appris plein de choses. Ce qui m’a le plus étonnée ? Qu’il se soit toujours accroché, qu’il n’ait jamais perdu espoir malgré les difficultés ! » « Moi, qu’il soit devenu président de la République après avoir passé 27 ans en prison ! », ajoute Katia, 10 ans.  « Je suis très fier de jouer le rôle de Nelson Mandela, confie, Luca, 9 ans. Ce qui m’a le plus marqué, c’est qu’il ait réussi à rassembler les Blancs et les Noirs de tout son pays. »

Un projet d’année

Pour la petite troupe, le spectacle était le point d’orgue d’une aventure née au mois de septembre : « Danse, expression corporelle, théâtre, nous avons fait un petit casting en début d’année car nous n’avions malheureusement pas assez de places pour tous les volontaires, souligne Brigitte Langlais. Nous avons choisi une trentaine d’enfants, puis nous avons travaillé un mercredi sur deux et une semaine pendant les vacances de Pâques. Monter un spectacle, cela crée un esprit de groupe pour ces enfants qui ont des âges différents. Cela est aussi extrêmement valorisant pour des enfants qui sont pour la plupart en échec scolaire. » « Cela donne du sens à leur année scolaire, un objectif dans leur quotidien, ajoute Loïc Leporcq, directeur de l’école et co-metteur en scène du spectacle. Cela donne aussi une dynamique à toute l’école en permettant aux enseignants, aux éducateurs, aux intervenants extérieurs de travailler ensemble à un même objectif. »

Les mécènes étaient présents lors des représentations, très heureux de la qualité du spectacle. Ce projet est en effet soutenu notamment par la fondation d’entreprise OCIRP, la fondation Casino et la fondation Foujita.

Une rencontre avec Ndaba Mandela

Ndaba MandelaUn travail de longue haleine salué par une salle debout le soir de la première ! Le 2 juin, des représentants de la fondation Africa Rising, créée par des membres de la famille Mandela, ont assisté au spectacle. Touchés par sa qualité, les enfants d’Orly et les adultes qui y ont participé ont été invités à rencontrer samedi 17 juin Ndaba Mandela, petit-fils de Madiba, dans le cadre de son intervention à l’Institut du monde arabe sur « les valeurs et l »héritage de Nelson Mandela ». Un bel hommage en retour !

Océane, porte-parole des enfants acteurs du spectacle, a déclaré, sous les yeux compréhensifs du petit-fils de son modèle : « Nous avons fait un spectacle inspiré de Nelson Mandela. On était 31 enfants. Pour moi, Nelson Mandela est une personne qui a su parler, n’a pas eu peur, qui s’est toujours accroché et n’a jamais lâché, même lorsqu’il se retrouvait souvent seul. J’ai un message à faire passer, comme disait Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » ».

OcéaneNdaba Mandela, Président Fondateur de l’ONG Africa Rising, a expliqué le but de son organisation : « Africa Rising est gérée par des jeunes africains dont le but est de réécrire leur propre histoire et redonner cette confiance à chaque enfant. Nous avons la croyance que la jeunesse est l’avenir. Nous devons leur donner cette chance. Tout enfant a des rêves, mais nombre d’entre eux subissent des barrières psychologiques. Cette mise en échec est la plus dévastatrice. Il est important de savoir motiver un enfant, grâce à l’école, la société civile, diverses initiatives, pour qu’il comprenne quelle est sa place dans la société. La force d’un enfant est liée à ce qu’on lui raconte : un « vainqueur » sait que lui monde peut lui appartenir. »

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.