Apprentis d'Auteuil

Deux élèves d’Apprentis d’Auteuil invitées à une table ronde avec les membres du Gouvernement au Salon de l’Agriculture

UTable ronde salon agriculturene  rencontre a été organisée le 27 février au salon de l’Agriculture entre le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, le  ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, et une quinzaine de jeunes issus de l’enseignement agricole, dont deux élèves du lycée horticole Saint-Antoine de Marcoussis (91).

Des jeunes qui ont confiance en l’avenir

Pour mettre l’accent sur la formation professionnelle, le Premier ministre a débuté sa visite de trois jours au Salon de l’Agriculture par un petit déjeuner avec les élèves de lycées et de BTS agricoles de toute la France. Au micro de Public Sénat, il a déclaré : « Je suis convaincu que pour l’agriculture comme pour tous les secteurs de production de l’économie française, le défi est celui d’une meilleure formation, d’une meilleure compétitivité et d’une capacité d’adaptation aux transformations du monde ».

L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur l’enseignement agricole et l’insertion professionnelle, en amont de la signature d’une convention entre les ministères de l’Éducation nationale et de l’Agriculture sur la place de l’enseignement agricole au sein du service public d’éducation et de formation.

A cette occasion, les élèves et les membres du Gouvernement ont évoqué les atouts et les enjeux de l’enseignement agricole. Charline et Amélie, respectivement en terminale et en première Aménagements paysagers au lycée horticole Saint-Antoine de Marcoussis (91), ont participé à cette rencontre. Parmi les questions posées par les ministres : « Pourquoi choisir l’enseignement agricole ? Comment revaloriser la filière ? Comment la faire connaître aux collégiens et lycéens qui cherchent une orientation ? ». La proximité des lieux d’enseignement et du domicile des jeunes a également été évoquée, ainsi que les études en internat et en alternance.

 

Une poursuite d’études après un Bac professionnel Aménagements paysagers

Les deux jeunes filles ont été enchantées de cette rencontre avec les membres du Gouvernement qu’elles ont trouvés très accessibles.  Après le Bac, toutes les deux souhaitent poursuivre leurs études en BTS Aménagements paysagers, en voie scolaire pour Charline et en alternance pour Amélie. Ce secteur étant en plein essor, les débouchés professionnels sont variés, tant dans le secteur privé que public : dessinateur/ projeteur d’aménagements paysagers, technicien supérieur en bureau d’études, responsable des espaces verts, concepteur de paysage …. Une poursuite d’études en école supérieure est également possible.

 

 

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire - tous les commentaires sont sujets à modérations.