DES JEUNES DU SERVICE OSCAR ROMERO «TÉMOINS D’UN JOUR» AU MUSÉE DU QUAI BRANLY

A l’occasion des Journées des associations organisées du jeudi 4 au samedi 6 avril 2019 au musée du Quai Branly – Jacques ChiracDioncounda, Sam Kader et Antthony du Service Oscar Romero de Paris ont présenté aux visiteurs des œuvres de leur culture d’origine. Le temps d’un après-midi, ces jeunes ont partagé avec le public leur connaissance de ces objets et les histoires qui y sont associées. Ils ont sélectionné eux-mêmes ces œuvres faisant partie de rites d’initiation ou de passage de l’enfance à l’âge d’adulte. Cette vidéo réalisée par un autre groupe de jeunes du service Oscar Romeo est présentée au concours Médiatiks, organisé par le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI). Les lauréats seront sélectionnés le 15 mai 2019.

 

Découvrez la vidéo “Au-delà de l’objet”

Afin de garder une trace de ce travail et de la démarche qui valorise la ou les cultures d’origine de chaque jeune, une vidéo reportage a été réalisée par un autre groupe de jeunes du Service Oscar Romero, formés par l’association Enfants des ArtsCette vidéo documente les étapes de préparation de la journée du 6 avril.

 

Vidéo réalisée par les jeunes du Service Oscar Romero et présentée au Concours Médiatiks

 

La journée des associations au musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Membre de la mission « Vivre ensemble » du ministère de la Culture, le musée du Quai Branly s’engage tout au long de l’année auprès de structures sociales pour se rendre accessible à tous les publics. Pour la première fois et durant trois jours, le musée a mis à l’honneur ces acteurs sociaux engagés, tels qu’Apprentis d’Auteuil et Emmaüs, et propose de nombreuses activités gratuites afin de comprendre l’importance de la culture dans l’inclusion sociale.

Les jeunes d’Oscar Roméro ont bénéficié de visites guidées des collections permanentes

Le musée du Quai Branly – Jacques Chirac ou Musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, abrite de nombreux objets issus des pays et cultures d’origine des jeunes du Service (Côte d’Ivoire et Mali notamment).

Lors de trois visites guidées, une quinzaine de jeunes du Service Oscar Romero ont exploré les collections du musée sur les thématiques suivantes : « Rites d’initiation », « La fête » et « Frontières ». Ils ont pu échanger avec le conférencier et la responsable de la collection Afrique et partager leurs connaissances et leurs ressentis. Dans le contexte de la parution d’un rapport demandé par le Président de la République sur la restitution d’oeuvres d’art à l’Afrique, (rapport rédigé par les universitaires Bénédicte Savoy et Felwine Sarr), ces visites ont également été l’occasion pour les jeunes de s’interroger sur l’acquisition d’objets pendant la période coloniale.

Suite à ces échanges, le musée du Quai Branly leur a proposé de présenter des œuvres de leur choix au public, lors du “Point témoin” des Journées des associations, le samedi 6 avril. Cet évènement a permis à ces jeunes déracinés et appartenant à plusieurs cultures, d’échanger sur leurs origines et leurs connaissances avec leurs camarades et les visiteurs du musée. Ce fut également l’occasion pour eux d’exprimer la fierté de leurs origines et de nous la transmettre dans un échange interculturel.

Les objets présentés par les jeunes lors du “Point témoin” du samedi 6 avril

Dioncounda, Sam Kader et Inza Antthony, trois jeunes du Service Oscar Romero, ont présenté des œuvres au public du musée, le samedi 6 avril :

– Trois Bolis, autels de sacrifice utilisés dans la société d’initiation Kono, parmi le peuple Bamana du Mali et de la Côte d’Ivoire.

– Trois statues utilisées dans des rites d’initiation, provenant de la culture Mande du Mali et de la Côte d’Ivoire, de la culture Senufo de la Côte d’Ivoire et de la culture Bamana du Mali et la Côte d’Ivoire, entre autres.

– Des pierres peintes de la falaise de Bandiagara, lieu sacré pour les Dogons, une ethnie du Mali. Sur ces pierres sont dessinées des images qui ne peuvent être interprétées que par des gens initiés dans ces rites.